11 mars 2012

Dôme, tome 1 de Stephen King





      Résumé du livre    

Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort.
A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient.
Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville… 




      Mon avis     

Un livre lu dans le cadre d'une mini lecture commune avec Ida du blog Passion-Lecture.

Je referme tout juste la dernière page de ce livre et je dois dire que je ne sais pas trop quoi en penser... 
Une lecture qui m'a laissée mitigée, prise entre plusieurs sentiments, tous plus contradictoires les uns que les autres. Mais dans l'ensemble, j'ai passé un très bon moment, malgré les nombreuses crises de rage que ce bouquin à failli me faire pousser ! Mais rassurez vous, j'en suis restée au stade des "Putain ! Connard !" balancés toutes les 10 minutes entre deux extraits toujours plus rageant que les précédents.
Pourquoi ces débordements me direz-vous ? La réponse est simple. Imaginez un roman ou l'auteur c'est amusé à mettre tous les plus sombres et les plus mauvais cotés de l'être humain dans une poignée de personnages... Vous voyez le tableau ? Bien. Maintenant imaginez ces personnages au pouvoir dans une ville coupée du monde par un dôme invisible... Vous suivez toujours ? Parfait ! Et bien je peux vous assurer que vous êtes encore loin, très loin du résultat obtenu par Stephen King.

L'histoire est très prenante. Le décors est posé dès les premières pages. L'apparition du Dôme et les accidents qu'il provoque plonge le lecteur dans une impression de malaise indescriptible, l'ambiance se faisant de plus en plus glauque au fur et à mesure des incidents. 

Le style d'écriture est chargé de détails et de réflexions que l'auteur ajoute entre parenthèses, ce qui parfois est un peu inutile. De plus, Stephen King utilise un langage très cru, les insultes volant d'une page à l'autre, mais le plus dérangeant, c'est l'expression utilisée par Big Jim, "cueilleur de coton", qui revient presque dans toute ses phrases et pour désigner tout et n'importe quoi (et qui !). A la fin, ca en devient franchement casse-pied.

Les personnages sont nombreux, même trop. Même si beaucoup sont éliminés à l'apparition du Dôme, ca reste quand même assez difficile de s'y retrouver, surtout que l'auteur à tendance à passer d'un point de vue à l'autre, ce qui n'aide pas non plus à la compréhension.
Comme dit un peu plus haut, la plupart des personnages sont des pourris, que ce soit Big Jim, le deuxième conseiller qui se voit déjà nommé au rang de chef suprême, Peter Randolph, le nouveau chef de la police ou Andy Sanders, le premier conseiller, tout deux tellement lâches, faibles, sans aucune force de caractère et aucun amour propre, qu'ils disent Amen au moindre mot prononcé par Big Jim. Sans oublier Junior, le fils de Big Jim, un psychopathe en puissance aussi pourri que son paternel et sa bande de potes, tous plus dégénérés les uns que les autres. Et au milieu de ce beau tas de dingues, on à Dale Barbara, dit Barbie, le cuistot, ancien militaire et nouveau arrivé en ville. Aidé par Julia, la journaliste, Rusty le médecin et une bande de gosses de 13/14 ans, il va tenter de découvrir l'origine du Dôme et d'y mettre un terme. Mais c'est sans compter le fait qu'il soit un étranger fraîchement débarqué en ville, ce qui, pour Big Jim (qui en plus d'être pourri est un putain de raciste !), suffit à lui faire porter le chapeau au moindre incident. Inutile de vous dire que le pauvre Barbie n'est pas au bout de ses peines.....

Ce roman à vraiment quelque chose de dérangeant, sans doute dû au fait que Stephen King soit si bien arrivé à décrire l'attitude des gens, dans un contexte comme celui-ci, nous montrant à quel point l'homme est vraiment un loup pour l'homme. De plus, il démontre avec brio à quel point les hommes peuvent être pourris, l'argent et le pouvoir les rendant encore plus corrompus et corruptibles.

Bref, une lecture qui ne laisse pas indifférent, bien au contraire, d'où le fait que j'ai plus d'une fois eu envie de refermer le livre ! ^^ Et si les personnages sont horripilants, l'histoire elle est vraiment très bien. Je me tâte d'ailleurs à attaquer le tome 2....


      Ma note    

Un bon moment de lecture

2 commentaires:

  1. Ton avis est vraiment intéressant. Mon cousin m'a prêté le premier tome et depuis il prend la poussière parce que je n'ai pas encore eu le temps et l'occasion de le lire (=$).

    Le concept du Dôme m'intrigue énormément. J'ai déjà lu quelques S. King et je sais plus ou moins comment il écrit et surtout, sa manière de parler des choses atroces, horribles voire même révoltantes et dégueulasses.
    Dôme me semble, d'après ce que j'ai pu lire, "prometteur" dans ce domaine. Il est assez tordu comme auteur malgré tout ^o^

    J'espère ne pas trop traîner à m'y mettre ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie :)

      Le seul roman de Stephen King que j'ai lu jusqu'à maintenant c'était Carrie, et ca date déjà de plusieurs années, du coup j'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec Dôme.
      Mais même si ce roman m'a fait enrager un nombre incalculable de fois, j'ai tout de même passé un excellent moment :)

      En tout cas, j'espère ne pas avoir à attendre trop longtemps pour voir ce que tu en auras pensé ;) ^^

      Supprimer