28 mars 2012

Codex Aléra, tome 3 : La Furie du Curseur de Jim Butcher






      Résumé du livre     

La corruption menace de détruire le royaume d'Aléra à tout jamais… Assoiffé de pouvoir et de richesse, Kalarus mène la rébellion contre le Premier Duc. En s’alliant avec un féroce ennemi du royaume, il déclare la guerre à Aléra .
Sur les ordres de son oncle, le jeune Tavi infiltre une légion et met en oeuvre ses talents de Curseur et d’espion. Sa mission : réunir des informations sur le traître Kalarus. Il est loin de se douter que cette légion inexpérimentée et mal équipée sera bientôt la seule force qui puisse sauver Aléra d’une ruine certaine.



 



      Mon avis     

Un troisième tome tout simplement mémorable !

Tavi, en mission d'infiltration pour le Premier Duc, se voit malgré lui propulsé à la tête de la Première Aléréenne, une armée "expérimentale" de cinq milles jeunes recrues et va devoir repousser l'invasion de l'armée Caim, soit soixante milles soldats.

Ce tome est tout simplement grandiose ! L'intrigue est un peu plus longue à démarrer, mais une fois plongé dedans il est impossible d'en ressortir ! De plus les personnages sont en constante évolution. Tavi a beaucoup murit et se voit confier de grandes responsabilités. Max, dont le passé est légèrement dévoilé est là pour le soutenir.
Isana elle mène aussi son propre combat : sauver Ombre, qui a été grièvement blessé. Ca sera d'ailleurs pour nous l'occasion d'en découvrir plus sur le passé d'Isana et de l'énigme qu'est Ombre, le plus mystérieux personnage de la saga. Des révélations plus qu'attendues, bien que soupçonnées, nous seront enfin dévoilées.
Amara et Bernard, eux, partiront en mission de sauvetage pour récupérer deux otages dont l'importance est capitale.

Le style d'écriture est toujours aussi addictif ! Des scènes de batailles à couper le souffle, un suspense intenable, une touche d'amour, le tout manié d'une main de maitre. Voilà le secret du grand Jim Butcher !

Même si ce troisième tome est grandiose, je suis persuadée que le meilleur reste encore à venir... !

      Ma note     

Un coup de coeur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire