6 mai 2013

[C'est l'heure du Bilan] Avril 2013



C'est avec une semaine de retard que je publie mon bilan du mois d'avril. Oui je sais, en fait, j'ai oublié ^^
Encore un mois peu productif, mais le rythme se stabilise et c'est déjà ca !


Ce que j'ai lu ce mois-ci

 (Clic sur les images pour lire mes avis)


Gains de concours

- Les Fabuleux de Arthur Ténor
 - Trois hommes et demi de Debbie Carbin


Et vous, votre bilan ca donne quoi ?

28 avril 2013

La fille qui ne croyait pas aux miracles de Wendy Wunder




      Résumé du livre      

Campbell a 17 ans. Atteinte d’n cancer, elle est persuadée qu’elle va mourir avant ses 18 ans. Déterminée à la sauver, sa mère l’embarque dans un road-trip en direction de Promise, une ville magique réputée pour ses miracles. Résignée, Campbell ne croit pas plus à une possible rémission qu’aux superstitions ridicules de sa mère, mais se laisse tout de même entraîner dans cette aventure. Arrivées à destination, elles sont vite témoins d’événements inhabituels : les pissenlits deviennent pourpres, on aperçoit des flamants roses au large de l’Atlantique et Campbell retrouve une mystérieuse enveloppe contenant une liste de choses à faire avant de mourir… Aidée par Asher, un garçon non moins mystérieux, Cam exécute peu à peu chaque point de la liste et apprend à croire en elle, en l’amour, et même… aux miracles.





       Mon avis      

Tout d'abord, je remercie Gr3nouille d'avoir fait voyager son livre jusqu'à chez moi. J'ai ainsi pu découvrir un très bon roman, très touchant et émouvant.

Campbell a 17 ans. Elle est atteinte d'un cancer et est persuadée qu'elle va bientôt mourir. Pour essayer de la sauver, sa mère décide d'aller s'installer à Promise dans le Maine, un petit village réputé pour ses miracles. Là-bas, elle fera de nombreuses rencontres et découverte, apprendra à vivre et même à aimer...

Ce roman a été une très belle découverte. J'ai beaucoup aimé le style d'écriture, l'auteur à une plume simple, nette, très sarcastique, pince-sans-rire et parfois même assez mordante. Se sachant condamnée, Campbell s'est résignée à mourir. Elle n'a aucun espoir et, pour ne pas se morfondre sur son sort, s'empêche de ressentir la moindre émotion vis-à-vis de sa maladie. Elle s'empêche donc de vivre normalement et de s'attacher aux gens. Très solitaire, son arrivée à Promise va boulverser tout son petit univers, sa bulle de tranquilité qu'elle s'était créée. Elle va sortir, rencontrer du monde, se faire des amis, et même trouver l'amour...J'ai beaucoup aimé le personnage de Campbell. Elle fait la dure et se cache derrière des airs je-m'en-foutiste, mais, au fond, sa maladie la ronge. Sa rencontre avec Asher va lui ouvrir les portes d'un monde qu'elle a fuit depuis longtemps, où elle va réapprendre ce qu'est la joie et l'insouciance...
Asher est un personnage que j'ai également beaucoup apprécié. Assez secret et peu bavard, il va soutenir Campbell sans jamais faire allusion à sa maladie. Il est présent et c'est tout ce qui compte.
J'ai aussi apprécié Alicia et Perry, la mère et la soeur de Cam. Elles m'ont beaucoup plu toutes les deux. Alicia parc'qu'elle refuse de s'avouer vaincue et se bat continuellement pour et à la place de Cam. Elle s'interdit de baisser les bras et d'arrêter d'espérer. Elle est forte et pour celà on ne peut que l'apprécier. Et Perry, parc'qu'elle est jeune et apporte une touche de fraîcheur à l'histoire.

Pas d'action dans ce roman, pas de suspence non plus. Quelques péripéties de temps en temps, mais rien à quoi on ne s'attend pas déjà. Mais ca n'en fait pas pour autant une lecture ennuyeuse. Au contraire. On suit le quotidient de Cam sur une période de sa vie, on apprend à la connaitre, ses joies comme ses peines, son point de vue face à sa maladie... Alors même si ce roman ne suit pas la trame début - élément perturbateur - fin dans le sens conventionnel, on retrouve quand même ces caractéristiques dans le livre, mais d'une façon un peu différente.

En résumé, un très bon roman. L'auteur à su me toucher et m'émouvoir sans même avoir à tomber dans le sentimentalisme grotesque et déprimant qu'on aurait pu s'attendre à trouver dans un roman comme celui-là. Un très bon point pour elle. Je recommande !


      Ma note      
J'ai adoré !

7 avril 2013

Les Soeurs Charbrey, tome 1 : Sans Orgueil ni Préjugé de Cassandra O'Donnell






      Résumé du livre      


Le mariage ? Morgana Charbrey ne veut pas en entendre parler ! Elle préfère son indépendance et les sciences, passion qu’elle dissimule derrière une prétendue maladie, loin des regards courroucés de la bonne société. Lorsqu’elle apprend que le manuscrit de sa sœur a été refusé par un éditeur méprisant l’intellect féminin, Morgana décide d’aller confronter ce personnage cynique et détestable. Si ce dernier pense pouvoir confondre la demoiselle à coups de reparties cinglantes et de sourires enjôleurs, il ne sait pas encore à qui il a affaire…







      Mon avis      

Lorsque j'ai appris que Cassandra O'Donnell se lançait dans une nouvelle saga, j'ai tout de suite été intéressée. J'avais déjà bien accroché avec Rebecca Kean, alors j'avais hâte de découvrir ce nouveau roman. Je me suis donc fait plaisir et l'ai acheté au Salon du Livre. Malheureusement, ce livre n'a pas répondu à mes attentes....

L'histoire est simple, peut-être même trop. Pas de suspense, pas d'intrigue, rien pour tenir l'intérêt du lecteur. Une héroïne à fort caractère, comme on en vois de plus en plus. Indépendante, pleine de répartie et à qui tout réussi. A force, ca en devient vraiment lassant.

Pour ce qui est du style d'écriture, je n'ai pas accroché du tout. Trop mielleux, bourrés de bons sentiments. Les personnages sont généralement toujours de bonne humeur. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. A force, l'auteur fini par rendre ses personnages complètement insipides. J'entends par là que quand on lit "dit-elle d'un air espiègle", "fit-il, hilare", "il s’esclaffa", à presque chaque phrases, au bout d'un moment ras le bol quoi ! Ok ils sont heureux, on a pigé, pas la peine de nous gaver avec leurs sentiments et leurs expressions. En plus de rendre la lecture lassante, ca la rend également complètement niaise --"
De plus, le fait que les personnages s'appellent par leur prénoms alors qu'ils ne se connaissent pas, c'est quand même assez dérangeant, surtout qu'il s'agit d'une romance historique ! Dans le temps, le vouvoiement était de mise, même entre proches et parents il me semble... Tiens, d'ailleurs, en parlant de romance.... J'en ai lu des trucs niais, mais là c'est carrément royal ! Hallucinant ! On nous décrit une héroïne au caractère bien trempé, qui ne se laisse pas marché sur les pieds et qui ne souhaite pas s'encombrer d'un mari, et là, premier homme qu'elle rencontre c'est le coup de foudre ! Non mais franchement !!

Coté personnages, je n'en ai trouvé aucun réellement attachant. Trop riches, trop beaux, trop... trop ! Tellement parfaits en somme que comme le reste, ca en devient vraiment lourd et chiant.
 Bref. J'ai même pas l'envie d'en dire plus. Ici s'arrête donc cette chronique, en espérant tout de même ne pas vous avoir trop refroidi pour celles qui ne l'ont pas encore lu. Mais ceux qui me suivent depuis un moment savent maintenant que je ne mâche jamais mes mots et que quand j'ai quelque chose à dire je le dis, que ce soit bon ou mauvais.

Enfin bref, pour résumer, une réelle déception pour ce roman.


      Ma note      

S'attendait à mieux...


3 avril 2013

Saratoga Woods de Elisabeth George





      Résumé du livre     

La jeune Hannah Armstrong possède un étrange pouvoir. Elle entend les pensées des autres, leurs « murmures », comme elle les qualifie. Un jour, elle comprend que son beau-père vient de commettre un meurtre. Pour la protéger, sa mère décide de l'envoyer sous une nouvelle identité sur l'île de Whidbey, au large de Seattle. Malheureusement, une fois sur place, rien ne se passe comme prévu pour celle qui se fait désormais appeler Becca King. La personne censée l'accueillir ne l'attend pas au débarcadère. Et ne s'y présentera jamais. Livrée à elle-même, Becca doit dorénavant se débrouiller seule, dans un endroit qu'elle ne connaît pas et dont les habitants, comme elle ne tarde pas à le découvrir , semblent tous receler une part d'ombre...





      Mon avis      


J'ai lu quelques uns des romans d'Elisabeth George quand j'étais plus jeune, ma mère étant une grande fan de cette auteur. C'est pour ca que, quand j'ai vu qu'elle sortait une nouvelle série, je n'ai pas hésité, la couverture et le résumé ayant bien joué leur rôle et piqué mon intérêt.

Si ce premier tome est rempli d’énigmes et de suspense, il faut bien avouer que le rythme est quand bien assez lent tout au long de l'intrigue. Cependant, il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit d'un premier tome, et que l'auteur prend le temps de poser le décors, les éléments et les personnages. Pour ma part, je n'ai pas trouvé de lenteur particulière. Il y a du suspense, et ce en continu, suffisamment pour maintenir l'intérêt du lecteur en éveil. Tel en a été le cas pour moi en tout cas. Et si ce premier tome se révèle démarrer doucement, l'épilogue lui, nous promet un second tome bien plus intéressant !

Bien que l'héroïne soit une ado de 14 ans, on est loin d'une lecture pour ado, de part le style d'écriture. Léger, simple et facile à lire, on sent quand même une touche bien adulte dans ce roman. Plus mature et recherché que les livres young adult du moment. C'est pour cette raison que j'ai préféré classé ce livre en thriller plutôt qu'en lecture jeunesse. Une intrigue bien ficelée, qui se met en place petit à petit par le biais d'une autre intrigue qui vient se mêler à la première. Des intrigues qui se relient, pourtant sans rapport au premier abord... Un sac de noeud que le lecteur aura plaisir à lire tout en faisant marcher ses neurones.

Les personnages sont tous intéressants. Chacun à une histoire, que ce soit Becca, notre héroïne, ou certains personnages secondaires. Becca, bien que n'ayant que 14 ans, est une jeune fille très mature et débrouillarde pour son âge. Dotée d'un don qui lui permet de capter des bribes de pensées des personnes qui l'entoure, elle est contrainte de fuir avec sa mère quand elle découvre que son beau-père à commis un meurtre. Elle change alors d'identité et sa mère l'envoie vivre sur l'île de Whidbey. Malheureusement, rien ne se passe comme prévu et Becca se retrouve livrée à elle même dans un endroit où elle ne connait rien ni personne.... On fini par vite s'attacher à cette jeune fille, pleine de questions, de doutes et malgré tout, de gentillesse et de générosité.
Comme personnage secondaire, j'ai énormément apprécié Seth. Venant au secours de Becca le soir de son arrivée sur l'île, une amitié va naître entre ces deux compagnons de galère. Car Seth à aussi ses démons. Ayant arrêter le lycée avant le diplôme, et les ragots étant ce qu'ils sont sur une petite île, Seth se voit trainer une fausse réputation qui lui nuit et ne l'aide pas à prendre confiance en lui. Un personnage "torturé" mais tellement attachant !
Mais comme vous vous en doutez, une nouvelle ne se fait pas que des amis.... Mais ceux-là, je vous laisse les découvrir par vous même... ! 

Pour résumé, une très bonne découverte ! Je le recommande à tout ceux à qui un roman lent mais intéressant ne fait pas peur !


      Ma note      

J'ai adoré !

[C'est l'heure du Bilan] Mars 2013




Coucou les p'tits loups !

Oui je sais, mon bilan arrive un peu en retard ^^ Mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais !
Bon par contre, je vous préviens, même si je pense que vous vous en doutez un peu, c'est encore un tout petit bilan pour ce mois de mars... Mais je lis, c'est déjà ca ! ^^


Ce que j'ai lu ce mois-ci
 
 
(Clic sur les images pour lire mes chroniques)


Ce que je lis en ce moment

 


Mes achats du mois

- Saratoga Woods de Elisabeth Georges
- Sans Orgueil ni Préjugé de Cassandra O'Donnell
- Addict de Jeanne Ryan
- Version Bêta de Rachel Cohen
- 10 bonnes raison d'être célibataire de Lindsey Kelk
- Civil War de Mark Millar
- Hollow de Jessica Verday
- Zombie don't cry de Rusty Fisher 


Et vous ? Votre bilan, ca donne quoi ?

24 mars 2013

Salon du Livre 2013

 

Il était initialement prévu que je n'aille pas au Salon du Livre cette année, mais il y a eu un changement de programme et j'ai finalement pu m'y rendre la journée de samedi !


Compte-rendu express'

Tellement pressée d'être enfin à Paris que j'ai très mal et très peu dormi. Réveillée à 4h du mat', départ du train à 6h45, un changement à Lyon et rebelotte pour 2h de train. Arrivée sur Paris au alentours de 10h30. Et comme qui dit Paris dit Starbucks, nous voilà, ma soeur et moi, à faire un détour par Pyramides pour avoir notre p'tit dej' chez Starbucks ! Reprise du métro direction Porte de Versailles cette fois où le Salon du Livre nous attend !

Pas d'envie particulière niveau dédicaces cette année (et aussi parc'que j'avais la flemme d'attendre pendant des heures), du coup on a pu profiter de tout notre temps pour flâner dans les allées et claquer notre cagnotte à la vitesse de la lumière ! ^^ Heureusement qu'on avait prévu la valise ! Même si elle nous à fait chier pendant tout le trajet, elle nous a quand même bien rendu service ^^

Aux alentours de 16h30 on s'est dirigées vers le stand Milady Romance où une IRL était prévue avec les filles du forum Le Boudoir Ecarlate. Ca m'a fait plaisir de les rencontrer, même si je n'ai pas pu voir tout le monde vu que nous étions pressées par le temps si nous ne voulions pas louper notre train du retour.... Une grosse pensée aussi pour Marie qui n'a pas pu être de la partie cette année et que j'aurais adoré rencontrer... On a toutes penser à toi !

Et après un dernier arrêt au Starbucks, nous revoilà partie pour la gare. Le trajet du retour a été bien plus long que celui de l'aller... Vive les sms illimités moi je dis !! ^^ 

C'est à 22h20, de retour à la maison que s'achève ce Salon du Livre express mais bien plaisant tout de même ! ^^

Et maintenant, place à la photo traditionnelle.... Mes achats ! ^^

Mes achats du Salon du Livre ^^

Comme vous pouvez le constater, j'ai déjà attaqué Saratoga Woods dans le train hier soir ^^  

Quant à Civil War, il ne faisait pas parti de mes achats prévus au départ, ca a été mon craquage de dernière minute ^^ J'espère juste qu'il sera bien (à défaut d'être à la hauteur) que les films Marvel avec Iron Man.... 
Ca sera la surprise ^^

Et vous, z'y êtes allé(e)s ? C'était bien ? Z'avez acheté quoi ? ^^

Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 1 : Fièvre Noire






      Résumé du livre      

Ma philosophie tient en quelques mots : si personne n'essaie de me tuer, c'est une bonne journée. Autant vous le dire, ça ne va pas très fort, depuis quelque temps. Depuis la chute des murs qui séparaient les hommes des faës. Pour moi, un bon faë est un faë mort. Seulement, les faës Seelie sont moins dangereux que les Unseelie. Ils ne nous abattent pas à vue. Ils préfèrent nous garder pour... le sexe.
Au fait, je m'appelle MacKayla Lane. Mac pour les intimes. Je suis une sidhe-seer.
La bonne nouvelle : nous sommes nombreux.
La mauvaise : nous sommes le dernier rempart contre le chaos. 





      Mon avis     

 J'avais déjà lu les premiers tomes de cette saga l'année dernière, mais je n'avais pas le cinquième sous la main à l'époque... Celles qui ont lu cette saga comprendront donc l'état de choc et de frustration qui a été le mien une fois les dernières lignes du quatrième tome lues.... ^^ Un moment horrible... Je ne le souhaite à personne ! Bref. Le cinquième tome étant enfin (depuis un petit moment en fait) dans la bibliothèque, j'ai pris mon courage à deux mains et me suis relancée dans la relecture de cette série. C'est hier, dans le train qui m'emmenais au Salon du Livre à Paris que j'ai fini ce premier tome.

En apprenant le meurtre de sa soeur Alina, partie étudier en Irlande, MacKayla décide d'y aller à son tour afin d'y mener sa propre enquête. Elle est alors à mille lieux de s'imaginer ce qui l'attend.... Un plongeon brutal dans un monde où le surnaturel existe bel et bien. Si elle avait encore une chance d'échapper à tout ca, sa rencontre avec Barrons y a définitivement mis un terme....

Fièvre Noire avait déjà été un coup de coeur la première fois que je l'ai lu. Une relecture un an et demi après n'a pas changé mon point de vue initial. Je suis totalement fan de cette saga ! Que ce soit l'originalité de l'histoire, la simplicité de l'écriture, l'humour et le charisme des personnages, j'adhère complètement !

Pour ce qui est des personnages, il y a Mac, notre héroïne préférée et accessoirement narratrice de l'histoire. Si au début de l'histoire Mac se présentait elle-même comme étant la nouvelle poupée Barbie sans cervelle et fière de l'être, on constate, au fil de l'histoire, une très nette évolution de son personnage. La Mac 1.0 du début va mûrir et évoluer jusqu'à devenir Mac 2.0, une Mac plus mature qui commence à accepter son nouveau rôle et sa nouvelle vie, même si tout n'est pas encore bien enregistré. J'ai beaucoup aimé ce personnage et la façon dont l'auteur à de la tourner en dérision, son humour et ses reflexion sont un vrai bol d'air frais au milieu de cette ambiance sombre et inquiétante.
Et pis vient Barrons. Aaaah Barrons.... Que dire sur ce personnage si ce n'est qu'il est LE personnage de référence, le must du must, l'indétrônable Mâle qu'on ai jamais inventé ! Le fantasme suprème de toutes les filles (et dites pas non bande de menteuses !) malgré qu'il soit aussi LE mufle de première. Arrogant, cynique, incroyablement beau (d'après les descriptions qu'en fait Mac bien sur), ténébreux, puissant, viril, un corps à s'en damner, avec un coté animal qui le rend tout simplement unique et irrésistible. Bref, vous l'aurez compris, Barrons, c'est Barrons. Il est sans doute le personnage le plus intéressant de la saga. Un sombre secret plane autour de lui et toutes les tentatives de Mac pour essayer de le percer à jour se sont jusque là (là je m'avance jusqu'au tome 4...) révelées infructueuses.... C'est d'un frustrant.... !

Pour en venir au style d'écriture de l'auteur, j'ai tout simplement adoré. C'est léger, plaisant, plein d'humour et de vitalité. Un vrai bol d'air frais !

Bref, vous l'aurez compris, MacKayla Lane c'est un énorme coup de coeur ! Je recommande cette série à toutes celles qui ne l'on pas lue !! Croyez-moi, vous ne serez pas déçue ! ;)

      Ma note     

Un coup de coeur !


3 mars 2013

Cupcake Club, tome 1 : Baiser Sucré de Donna Kauffman







      Résumé du livre      

Quand Leilani Trusdale, pâtissière émérite, se réfugie sur la petite île de Sugarberry, dans le sud des États-Unis, elle pense laisser derrière elle son passé new yorkais. C’est alors que son ancien chef et mentor, Baxter Dunne, débarque sans crier gare pour tourner une émission culinaire dans sa boutique de cupcakes.
Avec son regard de braise, il a le don de faire rougir l’adorable pâtissière… Ces deux-là ne partagent-ils pas davantage que leur goût immodéré pour le glaçage au chocolat ?







      Mon avis      

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un livre voyageur et je remercie Bouchon des Bois pour sa gentillesse !

Si l'histoire est plutôt sympa, elle n'en reste pas moins une banale histoire d'amour, cousue de fils blancs et au dénouement heureux. Au niveau des dialogues, l'auteur se répète beaucoup et je dois dire que certaines répliques sont à la limite de la niaiserie. C'est dommage car même s'il s'agit d'une romance, des dialogues plus travaillés sont toujours plus intéressants à lire. Cependant, le style d'écriture est plaisant, simple et léger.

Les personnages sont plutôt attachants, même si je les ai trouvés pas assez travaillés. 
Leilani est une jeune chef pâtissière partie s'installer sur une île perdue dans le sud des Etats-Unis. Elle à quitter son ancien travail et fuit son ancien patron, Baxter, pour lequel elle éprouvait des sentiments "interdits". Lani a un caractère bien trempé et j'ai beaucoup aimé se coté de sa personnalité. Elle est simple et ne travaille pas pour la gloire. Baxter, surnommé chef Hot Cakes, est un pâtissier mondialement reconnu qui tourne sa propre émission culinaire. Contrairement aux apparences, c'est un homme simple qui ne court pas après le succès. 
Leurs retrouvailles vont être explosives et tendues, et pas uniquement parc'que Baxter à décider de débouler sans prévenir dans la petite vie paisible de Lani pour y tourner son émission....

En résumé, une petite romance qui ne casse pas trois pattes à un canard mais qui permet quand même de passer un petit moment tranquille et reposant.
 
 
      Ma note       

Un bon moment de lecture !


[C'est l'heure du Bilan] Février 2013

 

Bonjour les lecteurs !

Bon, le moment fatidique est arrivé.... Voilà un bilan que je me serais bien passée de faire....
Mais bon, faut s'y coller... 


Ce que j'ai lu ce mois-ci

(clique sur l'image pour accéder à la chronique)

Lecture en cours




Mes achats du mois

Occasions

- La Septième Vague de Daniel Glattauer
- Anno Dracula de Kim Newman
 

Gains de concours

 
 
 
Et vous, votre bilan ca donne quoi ?

17 février 2013

La Septième Vague de Daniel Glattauer





      Résumé du livre      

Leo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l'unissait en esprit avec Emmi. Elle reposait sur trois principes : pas de rencontres, pas de chair, pas d'avenir. Faut-il mettre un terme à une histoire d'amour où l'on ne connaît pas le visage de l'autre ? Où l'on rêve de tous les possibles ? Où l'on brûle pour un(e) inconnu(e) ? Où les caresses sont interdites ? "Pourquoi veux-tu me rencontrer ?" demande Léo, inquiet. "Parce que je veux que tu en finisses avec l'idée que je veux en finir" répond Emmi, séductrice. Alors, dans ce roman virtuose qui joue avec les codes de l'amour courtois et les pièges de la communication moderne, la farandole continue, le charme agit. 





      Mon avis      

Après la fin plus que frustrante de Quand Souffle le Vent du Nord, premier tome de ce diptyque, j'avais vraiment hâte de savoir comment l'histoire allait reprendre et évoluer. C'est donc avec plaisir que je me suis plongée dans la lecture de ce second et dernier tome hier soir, après l'avoir trouvé d'occas' à Gibert Joseph.

Dans ce roman, l'histoire reprend plusieurs mois après la fin du premier tome. On y retrouve Emmi et Leo qui ont repris contact. Si au début leurs échanges sont un peu froids, ils finissent par vite retrouver la complicité qui les liait, ainsi que les sentiments latents et inavoués qui allaient avec. Mais si leurs échange épistolaires virtuels reprennent "comme au bon vieux temps", la vie a suivi son cour pendant ces 9 mois de silence, et l'un comme l'autre devront faire face des nouvelles plus ou moins agréables...

J'apprécie toujours autant nos deux personnages. D'un coté il y a Leo, mystérieux et réservé, et de l'autre Emmi, entière et spontanée. Deux personnes diamétralement opposées mais qui, après 2 ans et demi de correspondance quotidienne par mails ne peuvent plus se passer l'un de l'autre. Une relation très ambigüe, pleines de sous-entendus et de non-dit. Des sentiments bien présents mais qu'aucun ne veut admettre, chacun se cachant derrière l'illusion d'une vie réelle qui leur convient à chacun. La tension (sexuelle, entre autre) qui les lies grandit au fil des pages, a en devenir oppressante, gênante. On voudrait rentrer dans le livre et les secouer tous les deux, qu'ils s'avouent enfin ce qu'ils ressentent, cash ! sans détours sinueux, allusions ou images métaphoriques !

Pour ce qui est du style d'écriture, j'avoue avoir eu plus de mal avec ce second livre qu'avec le premier. Des phrases trop longues, qui finissent par ne plus avoir de sens à mes yeux, même après plusieurs lectures. Un style particulier, assez lourd. 
Malgré tout, j'ai été contente de connaitre le fin mot de l'histoire et ai passé un bon moment de lecture. Le premier depuis des mois ! D'où la médiocrité de cette chronique, il me faut le temps de me remettre dans le bain !


      Ma note      

Un bon moment de lecture !